L’exposition des travaux de diplômes, présentés comme d’habitude dans les halles de l’USEGO, allait s’ouvrir à 17 heures au public. Le jury s’est réuni à 14h30 pour évaluer les différents travaux des 10 étudiants qui étaient éligibles pour le Prix de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes.

Très rapidement, deux travaux sortaient du lot : L’installation avec la vidéo de la performance de Mélanie Meystre  Du vert à l’encontre et la performance de Rebecca Michelet Il y avait une piscine dans le jardin. Toutes les deux étudiantes vont continuer leur formation artistique à l’Ecole d’Art de Berne dans le domaine de la performance.

L’installation performative de Mélanie Meystre surprenait par sa rigueur, sa composition fluide en utilisant plusieurs profondeurs avec un choix des couleurs très réussi. Il fallait un certain temps pour se mettre au rythme lent de sa performance pour s’apercevoir de la grande qualité de la proposition.

Rebecca Michelet a créé un espace imaginé dans lequel elle raconte des épisodes triviaux inspirés de son enfance. Le texte est composé de moments, où elle égraine des listes d’actions à l’infinitif et d’autres passages plus personnels ou autobiographique. Sa performance est captivante et très bien construite.

La Fête des Diplômes se déroulait au TLH de Sierre en de bonnes conditions et animée par Jean-Paul Felley.
Une paëlla géante et un concert de Rock du groupe Duck Duck Grey Duck contribuaient à la bonne ambiance.

Le jury :
– Jean-Paul Felley, Directeur de l’édhéa
– Françoise Brunner, coordinatrice du programme bachelor HES-SO en arts visuels
– Petra Koehle, coordinatrice du programme MAPS – Master HES-SO en arts visuels
– Aurélie Strumans, assistante master
– Béatrice Deslarzes, confondatrice et présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes
– Pierre Schaefer, cofondateur de la fondation

Le discours de la présidente de la Fondation

edhea.ch