Décès de Béatrice Deslarzes, Présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

Aujourd’hui la Fondation Bea pour Jeunes Artistes est en deuil. Sa co-fondatrice et Présidente Béatrice Deslarzes est décédée le jeudi 27 janvier après une courte maladie, assistée par EXIT. 
Depuis la création de sa fondation partagée avec Pierre Schaefer, son mari, elle mettait  toute son énergie et son enthousiasme à soutenir de jeunes artistes au début de leur carrière. Il reste aujourd’hui encore des projets qu’elle n’arrivait pas encore à faire naître, mais Pierre et les trois membres du Conseil de fondation, Josée Rudaz, François Deléglise et Laurent de Pury, sont prêts à continuer son oeuvre.

Le 19 août 2022 aura lieu à la galerie La Grenette à Sion le vernissage de 14 jeunes artistes qui ont eu le privilège de passer un an dans l’atelier Tremplin à la Ferme-Asile entre 2005 et 2021 sous le titre: Artiste, où en es-tu? Ce vernissage en collaboration avec la Ville de Sion et la Ferme-Asile permettra de célébrer le souvenir de Béa entourée de jeunes artistes et musiciens et de ses ami-e-s Valaisannes et Valaisans.

Photos:  1. Béatrice côté scène.  2. Béatrice côté ville (PS novembre 2021)

Fête de Souvenir pour Béatrice

Le 11 juin 2022, une centaine d’amis ont partagé la Fête de Souvenir pour Béatrice au chemin des Bouvreuils 11, son domicile. Une belle soirée remplie de rencontres, de musiques de cors des Alpes et électroniques, de discours, sans oublier la raclette sous le couvert des voitures, les desserts sous la tente et les vidéos de Béa musicienne présentées au sous-sol. Des retours enthousiastes, de sentiments d’émotion et de gratitude.

Le discours de Pierre

Lyna Beggah – la nouvelle occupante de l’atelier Tremplin de la Ferme-Asile à Sion.

Elle vient de réussir en 2022 son Bachelor en arts visuels à l’édhéa de Sierre.

Dans ses projets, elle cherche à questionner le spectateur sur sa perception de la réalité, de lui faire perdre ses repères, spatiaux et temporels en créant un espace autre. Elle parle de sommeil, de la temporalité, et de la limite entre réalité et rêves.
Pour approcher les réponses, elle se sert volontiers d’installations, mais aussi du dessin.

On se réjouit de suivre son évolution dans son nouvel environnement.

Hommage public pour Béatrice Deslarzes, cofondatrice et Présidente de la fondation de 2003 à 2022 au vernissage de l’exposition «Artiste – où en es-tu ?» à la Grenette, Sion

Une centaine de personnes étaient réunies sur le parvis de la Grenette de Sion pour d’abord écouter l’hommage prononcé par le Président de la Ville de Sion, Philippe Varone, un éloge vibrant pour Béatrice Deslarzes, médecin, musicienne, mécène et surtout Valaisanne, née à Sion en 1937.

Après avoir évoqué en passant encore quelques moments clés de la vie de sa femme, Pierre Schaefer, cofondateur de la fondation et le mari de Béatrice et le nouveau Président de la fondation, a présenté en quelques mots les buts de la fondation, avant que les 4 jeunes musiciens engagés pour l’occasion nous surprennent avec une composition de Lucca Gillioz dédié à Béatrice Deslarzes.

Puis Pierre soulignait l’importance de cette exposition collective qui réunie 13 jeunes artistes qui ont toutes et tous passé une année à l’atelier Tremplin de la Ferme-Asile, soutenu par la fondation depuis 2005. On ne leur a jamais demandé autre chose que le partage et ils allaient nous dévoiler lors de cette exposition quelque part la présence précieuse de la fondation au début de leur carrière. Mais aujourd’hui, ils nous répondaient à la question : « Artiste – où en es-tu ? »

Il a poursuivi avec les remerciements adressés à l’ensemble des acteurs culturels qui ont contribué à la réalisation de cette exposition qu’on allait vernir en présence d’un public très nombreux et qui avait toute la peine de pouvoir pénétrer dans la galerie, car ils étaient pour la visite plus de 200.

Les premières réactions étaient très élogieuses ; les visiteurs étaient frappés par la diversité des propositions et ils appréciaient l’ensemble des œuvres qui se présentaient à leurs yeux en déambulant les différents espaces de la Grenette, y compris le balcon côté nord, une belle réussite et un beau vernissage, accompagné par les sons du mini-brass-band. La Fondation Bea pour Jeunes Artistes remercie les 13 artistes qui ont réussi cette belle présentation de leur travaux actuels et elle espère que la satisfaction soit réciproque.

L’allocution de Pierre Schaefer

photos  2-13:  Olivier Lovey
photos  14-15: Pierre Schaefer

Accrochage de l’exposition « Artiste – où en es-tu ? » à la Galerie La Grenette, Sion

Pour toute exposition, c’est l’accrochage des œuvres qui est certainement le moment le plus émouvant. C’était ce même sentiment que l’ensemble des acteurs a ressenti les jours avant le vernissage qui avait lieu le 19 août à la Galerie La Grenette à Sion. De voir apparaître aux murs d’un blanc immaculé les œuvres des 13 artistes invités, qui ont toutes et tous eu le privilège d’occuper entre 2004 et 2022 pendant une année entière l’atelier Tremplin de la Ferme-Asile, souvent peu après avoir quitté l’école d’art, une joyeuse famille.

Les acteurs responsables du projet : Pierre Schaefer et Béatrice Deslarzes, les cofondateurs de la Fondation Béa pour Jeunes Artistes, David La Sala, le délégué culturel de la Ville de Sion, Anne Jean-Richard Largey, la directrice de la Ferme-Asile et la curatrice Maéva Besse.

Le flyer de l’exposition (avec les noms de artistes participants)

Prix et la Fête des Diplômes de l’édhéa vendredi 24 juillet 2022

L’exposition de Diplômes était probablement l’ultime grande manifestation organisée dans les Halles USEGO; le vendredi 24 juin dès 13h avait lieu la délibération du jury, précédée de la présentation des œuvres par les étudiant-e-s. De nombreux prix et résidences devaient trouver leurs lauréat-e-s. 4 Masters et 13 Bachelors remplissaient les critères de la fondation.

Le Prix de la fondation allait à 2 artistes femmes:

Léa Locher (Diplômé bachelor) présentait l’installation vidéo Homellywoud qui détaillait les gestes fragmentés, qui apparaissent instinctivement sous l’influence de chansons populaires et des danses apprises. L’environnement quotidien devenait révélateur de chorégraphies et d’une réalité propre à l’artiste en traversant la ritournelle sous forme obsessionnelle ou pathologique.

Lais Cardoso Do Rosa (master) confrontait le visiteur dans une salle obscure, avec un sol couvert d’écritures au fusain et couvert partiellement par de la terre végétale où étaient posés 4 haut-parleurs sans fils, diffusant 23 voix de Brésiliens. L’espace était ainsi occupé par des paroles qui relataient l’imbrication de l’histoire brésilienne, des souvenirs personnels, de la micro-politique et de l’éducation. Le nom de son installation : A Counter Colonial Classroom.

L’attribution de Diplômes était comme le veut la tradition entourée de différents discours.

Beaucoup de monde était présent lors de la cérémonie.

Le discours du président de la fondation BEA

Photos:

1. Diplôme Léa Locher
2. Diplôme Lais Cardoso Do Rosa
3. Jean-Paul Felley, directeur de l’édhéa
4. Le jury nombreux
5. Le Président de la Fondation Béa Pierre Schaefer avec les deux lauréate
6. Le Président de la Fondation Béa Pierre Schaefer avec Léa Locher
7. Tous les bachelors sur la rampe

Prix HEAD et la Fête des Diplômes vendredi 1er juillet 2022

Le jury avait déjà lieu le lundi 27 juin dans l’exposition au 2ème étage du Bâtiment H

Les membres du jury:
Xavier Erni, enseignant communication visuelle
Dimitri Deslcourt, graphiste indépendant
Pierre Schaefer, Président de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

Auparavant on était convié le jeudi 29 juin à l’inauguration du nouveau campus HEAD, qui a réuni les politiques et les responsables des Hautes Écoles du Cantons de Genève, suivi du vernissage des expositions des travaux de diplômes présentés dans les différents bâtiments, couronné d’un copieux apéritif.

La remise officielle des diplômes a eu lieu le vendredi le 1er juillet dans le Cube, avec environ 300 étudiant-e-s qui finissaient leurs études. Comme attendu, le directeur de la HEAD qui va quitter son poste en fin d’année, a une nouvelle fois brillé par un beau discours en ouverture de la cérémonie.

Le Président de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, avant de donner le prix au lauréat, a fait une allocution très bien reçue par le public, faisant un lien entre Jacques Brel qui évoque dans sa chanson Les Vieux, la décrépitude et le décès de l’ancienne Présidente de la fondation, Béatrice Deslarzes, sa femme, qui a pu échapper à une telle fin grâce à EXIT. Il a terminé son intervention avec l’extrait d’une chanson de sa femme LIBRE ET FOU, en dédiant le refrain aux diplômé-e-s.

Le Prix de la fondation (CHF 5’000.-) allait à Clément Grahn pour son installation Accessories For Queer Hackers. Son travail permet à un individu cis-hétéro-normatif de prendre d’avantage conscience de toutes les identités et expressions du genre qui composent notre société. On ne pouvait qu’admirer la perfection de l’exécution de l’œuvre par Clément qui critique en passant l’aveuglement amené par l’intelligence artificielle.

Pendant le temps de l’habituel apéro, nous avons eu un échange chaleureux avec Clément, un jeune homme intelligent et discret, son ami et sa mère.

Le discours du Président de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

Photos:

1. Jean-Pierre Greff devant la projection des mécènes des prix
2. Flyer de Clément Grahn
3. Clément grahn et Pierre Schaefer, Président de la fondation
4. L’ensemble de l’installation de Clément Grahn
5. Installation de Clément Grahn
6. Installation de Clément Grahn

Nouvelles de l’atelier Tremplin de la Ferme-Asile à Sion

Le 24 mai, le jury s’est réuni pour choisir le futur ou la future occupant-e. Il devait trancher entre 7 dossiers qui remplissaient tous les critères d’attribution. Après les délibérations , on s’est rapidement entendu d’attribuer l’atelier à Lyna Beggah qui termine fin juin 2022 son bachelor en arts visuels à l’EDHEA. Elle occupera l’atelier du 1er octobre  2022 au 30 septembre 2023 (Photo 1 le jury).

Elle aura comme voisin Alessandro Ferrari, qui a gagné le Prix EDHEA de la Ferme-Asile qui réserve dès cette automne cet atelier pour un étudiant bachelor de l’EDHEA. 

Romain Iannone se plait visiblement en maître de son atelier et brille par une activité très pluridisciplinaire. On lui souhaite encore 3 mois maxi-productif dans ces lieux. Il participera comme 12 autres anciens occupants de l’atelier Tremplin à l’exposition organisée à la Galerie de la Ville de Sion, La Grenette. Vernissage le vendredi 19 août 2022 ! (Photo 2)

Jeanne Tara à l’Espace 3353 avec une nouvelle exposition personnelle

Jeanne Tara a déjà été soutenue par notre fondation pour une très belle exposition en septembre 2021 à la Halle Nord.

Elle va créer toute une série de sculptures et d’autres oeuvres spécialement pour cette nouvelle exposition. Elle sera rémunérée par notre fondation selon le contrat que la Fondation Bea pour Jeunes Artistes à renouvelé pour l’année 2022.

Modifications du Conseil de fondation

Le 25.04 2022, le registre du commerce du Bas-Valais a accepté les modifications du Conseil de fondation de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes:

Pierre Schaefer: Président du Conseil de fondation
Josée Rudaz: membre
Laurent de Pury: membre
François Deléglise: Trésorier

Cercle des jeunes compositeurs valaisans

LE CONCERT EST ANNULÉ

La Fondation Bea pour Jeunes Artistes soutient 6 (très) jeunes compositeurs valaisans pour leur première apparition publique avec un orchestre amateur d’un bon niveau instrumental.

Leur présentation soumise à la fondation faisait vraiment envie d’y participer: concert de compositions originales d’une dynamique conviviale, suivi à 21h30 d’un cocktail dînatoire.

Dimanche 22 mai à 19h 
Concert nouveau
Le théâtre Baladin 
Savièse (VS)

LA LENTILLE – ZOOM SUR LES JEUNES ARTISTES mardi 15 mars 2022 AU CHAT NOIR

Le Festival Voix de Fête en collaboration avec l’ASSOCIATION CATALYSE et la Fondation Bea POUR JEUNES ARTISTES ont sélectionné 4  groupes pour se présenter sur la scène du Chat Noir
 
WOODI
WARNÖX
PABLO
KADEUS
 
Le jury :
Bettina Vernet et Mathieu Rech pour Catalyse, 
Pierre Schaefer pour La Fondation Bea pour Jeunes Artistes
Priscille Alber pour VOIX DE FÊTE
 
Il y avait des prix pour tous les 4 groupes. En plus, Woodi a reçu le Prix en espèces offert par la Fondation Bea pour Jeunes Artistes pour sa présentation très naturelle et au même temps hyper professionnelle sur scène et ses textes.
(Voir les 4 photos)

Répertoire(s) – Cycle de performances à L’ESPACE 3353

Le Collectif de l’Espace 3353 vient d’entamer un cycle de performances le 26 janvier 2022 avec la présentation d’Arnaud Wohlhauser et Marie Caroline Hominal.
Suivront encore 4 autres soirées de Performances, détaillées ci-après: mercredi 2 février, mercredi 9 février, mercredi 16 février et mercredi 23 février 2022.
Ouverture des portes: 18:00
Début des performances: 19:00
 
La Fondation Bea pour Jeunes Artiste est particulièrement fière de pouvoir soutenir cet événement pour exprimer sa volonté de continuer son travail de mécénat.

Bonne année 2022

Chères amies et chers amis de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes,

Après une année 2021 bien remplie, nous espérons avec vous de trouver une année 2022 aussi colorée et truffée de belles rencontres!

Béatrice Deslarzes et Pierre Schaefer,
cofondateurs de la fondation

1. Le chalet « Les Crêtes » le 21.02.2021
2. Premier concert en présentiel après un long silence
3. Les lauréates du Prix EDHEA 2021 de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes
4. Lauréate du Prix HEAD 2021 de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes
5. Tablée le jour des foins le 10 juillet aux Crêtes
6. Une belle assiette de chanterelles  cueillies le 6 août
7. Une jeune salamandre – une surprise après une longue disète
8. Pause au Port Franc, dans le secteur du bar
9. Promenade automnale au Salève, ici à l’alpage de La Pile

Espace 3353 – The Special Treat

L’Espace 3353 vient d’ouvrir la nouvelle saison d’expositions avec la présentation du travail de Sara Ravelli, diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Bergamo et du work.Master à la HEAD-Genève en 2020. 

À partir d’appâts géants et colorés comme friandises aux animaux des zoos, la recherche de Sara Ravelli sur le concept d’amour apprivoisé prend ici une nouvelle forme.

Travaillant à partir de la tension d’un objet pouvant simultanément séduire ou dégoûter, elle met en espace les images d’une relation toujours ambivalente, entre affection et contrôle, décoration et domination

Ce scénario plurisémique vise à rediriger l’attention sur la nature anthropocentrique et autoritaire de la relation que l’humain entretient avec l’animal, peut-être comme une métaphore des relations interpersonnelles dans le capitalisme contemporain.

Exposition visible jusqu’ au 16.01.2022
Horaires d’ouvertures sur www.espace3353.ch

La Fondation BEA pour Jeunes Artistes vient de renouveler son contrat avec l’Espace 3353 où elle assure depuis 2018 la rémunération des artistes âgés de moins de 30 ans !