Chaque année, la Ville de Genève attribue trois bourses destinées à soutenir la jeune création contemporaine. Juste au terme de son séjours d’une année à l’atelier Tremplin de la Ferme Asile, le 14 septembre 2017 Adrian obtient une de ces bourse pour son oeuvre d’une grande dimension en béton. Un objet extrait de la boîte à outils et agrandi, suspendu au plafond, exposée à sa décomposition par ses propres mouvements imposés. Pourtant, les blocs lourds et épais maîtrisent l’accident à volonté.

La fondation félicite Adrian, qui va continuer son travail à Genève dès octobre 2017 au GUS.